N o t r e v o c a t ion 7 lien de solidarité et d’égalité. Chacun peut dire : tout ce que je possède appartient aussi aux autres, et s’il m’arri- vait d’être dans le besoin, ils pourront m’aider. Alors se réalisent ces paroles de Jésus : « Ne vous inquiétez pas, en disant : ‘Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ?’ − tout cela, les païens le recherchent sans répit −, il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît. » Ce peuple est né à Jérusalem, le jour de la première Pentecôte. Comme le décrit Actes 2 et 4, le Saint-Esprit descendit alors sur les croyants rassemblés après la résur- rection de Jésus. C’est ainsi qu’est née la première Église communautaire. Ce qui est arrivé jadis peut se reproduire aujourd’hui quand l’Esprit se répand sur des personnes qui s’assemblent. Elles seront alors remplies d’amour pour le Christ et d’amour les unes pour les autres. Leur commu- nion dans l’amour ira jusqu’au partage de leurs biens, de leurs talents et de leurs vies. Elles porteront ainsi un puis- sant témoignage à l’Évangile. Telle est notre vocation à vivre dans une Église-communauté. Nous formons une communauté de frères et de sœurs, célibataires ou mariés, appelés par le Christ à le suivre ensemble par une vie communautaire, dans l’esprit de la première Église de Jérusalem. Nous voulons rester fidèles à cette vocation toute notre vie. Dans ce but, nous renonçons joyeusement à toute propriété privée, aux revendications personnelles, aux attachements et aux honneurs terrestres. Nous sommes appelés à servir Dieu et Lc 6,34–38 ; 2Co 8,13–15 1Jn 3,16–17 ; Dt 15,4–8 Mt 6,31–33 Ac 2,38–39 ; Jl 2,28–32 Ez 36,24−37,28 Ac 4,31 Jn 15,16 Ep 4,1–3 Mc 10,28–31 ; Ph 3,12–16 Lc 9,57–62 ; 1Jn 2,15–17