L E S F O N D E M E N T S 20 Parole de Dieu, c’est le Christ lui-même, sa présence et sa puissance. Cette Parole vivante jamais ne contredit la Bible, qui rend témoignage au Christ ainsi qu’à sa volonté. Elle se révèle encore et toujours, grâce à l’Esprit, dans le cœur des hommes.* C’est lui qui ouvre nos yeux à l’intel- ligence des Écritures et nous enseigne tout ce que nous devons faire. Il faut que ceux qui partent répandre la Bonne Nouvelle soient envoyés au nom du Christ par une Église- communauté unie dans un même esprit de repentance et d’amour. Ils doivent marcher sur les traces du Christ, en passant d’une personne à l’autre, d’une maison à l’autre, d’une ville à l’autre. Autant qu’il nous sera possible de le discerner, nous irons là où il est déjà passé, auprès de gens dont il a déjà ouvert le cœur. Nous n’avons pas à faire de prosélytisme ni à juger quiconque, mais à témoigner de la grandeur du Royaume de Dieu. 22 Il en est de même de ceux qui restent à demeure dans une Église-communauté : ils désirent vivre de manière à témoi- gner d’une unité parfaite. Ils seront ainsi signes pour le monde entier de qui est Jésus ainsi que de sa volonté. Comment le monde connaîtra-t-il la vérité de l’Évangile ? Jésus nous a appris que ce serait par l’amour et par l’unité visible de ses disciples. La veille de sa mort, il a prié pour eux et pour tous les croyants qui viendraient après eux : « Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que * « La Parole vivante », dans Eberhard Arnold, Innenland : Ein Wegweiser in die Seele der Bibel, 1936 Jn 1,1–4 ; Ap 19,11–16 He 4,12 ; Jr 23,29 Dt 30,11–14 ; Ps 33,6 1Co 2,10–16 Lc 24,25–32 Jn 14,26 ; 16,12–15 Ac 13,1–3 ; Rm 10,8–15 Jn 10,16 Ac 8,26–40 ; 16,11–15 Ac 10,1–48 ; 17,10–12 Ac 8,12 ; 2Co 4,1–6 Col 3,17 1Th 1,2–10 ; Ac 4,32 Ph 2,1–11 ; Ep 4,1–3 ; Ps 133 Jn 13,34–35