N o t r e v o c a t ion 21 je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux comme toi en moi, pour qu’ils parviennent à l’unité parfaite et qu’ainsi le monde puisse connaître que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » L’unité en Jésus est une grande grâce. Cette grâce n’est pas à bon marché. Elle réclame des actes d’amour et de repen- tance. Elle exige d’accorder et d’accepter le pardon, encore et toujours. Mais si nous vivons cette unité pour laquelle Jésus a prié, elle brillera devant le monde entier, procla- mant avec force l’avènement de son Royaume.* * Peter Riedemann, « L’Église », dans Doctrine et vie des anabaptistes hout- tériens (Rechenschaft unserer Religion, Leer und Glaubens, vers 1540–1542, version française, 2007). Jn 17,21–23 1Co 6,19–20 Ep 4,30–32 Mt 5,14–16 ; Ep 5,8–16