N o t r e h é r i t a ge 29 29 Les Blumhardt. Jean-Christophe Blumhardt (1805–1880) et son fils Christoph Friedrich Blumhardt (1842–1919) furent de célèbres pasteurs luthériens allemands. L’un et l’autre ont abordé tous les problèmes de l’existence − qu’il s’agisse des besoins personnels de ceux qu’ils conseillaient ou, plus largement, de maux sociaux et politiques − avec la certitude que Jésus est vainqueur. Ils attendaient avec ferveur le prochain avènement du Royaume de Dieu sur terre, qui apporterait le salut, non seulement à quelques élus, mais en faveur de toute l’humanité. L’audacieuse attitude des Blumhardt en matière de foi et d’attente du Royaume continue de nous inspirer et de nous guider.* 30 Les mouvements de jeunesse européens (1896–1925). Notre communauté fut fondée dans la mouvance d’une vague de mouvements de jeunesse qui se sont développés en Allemagne, Autriche, Pologne et Suisse dans les années qui précédèrent la montée du National-Socialisme. Les jeunes qui appartenaient à ces mouvements avaient des opinions politiques ou religieuses diverses, mais ils parta- geaient aussi des convictions communes. Ils rejetaient le matérialisme et le formalisme de conventions sociales fondées sur les classes, au profit de l’authenticité, de la liberté, de l’égalité et de la simplicité. Ils aimaient les randonnées, les grands espaces, la culture folklorique et la vie à la campagne. Certains d’entre eux ont ouvert la voie à de nouvelles méthodes d’éducation et de travail et − sous * Friedrich Zündel, Johann Christoph Blumhardt: ein Lebensbild, 1882 ; F. Grin, Jean-Christophe Blumhardt – homme de grande foi, 2011. Col 2,13–15 Ac 2,17–21 ; Jl 3,1–5 Ap 21,3–5