L ’ o r g a nis a t ion d e l ’ Église 33 Se donner entièrement au Christ est le fondement de la vie du disciple. Cela implique la repentance et la conversion, dont le baptême est le signe. Celui qui n’a pas encore reçu le baptême des croyants − à savoir le baptême après l’âge de raison, selon l’enseignement du Nouveau Testament − devra considérer qu’il s’agit d’un commandement du Christ. L’Église-communauté peut reconnaître un premier baptême administré par une autre Église, à condition que, avec la personne concernée, nous soyons assurés de sa validité. 35 Dieu veut que nous le servions librement. Les vœux ne seront prononcés que si la décision en a été longuement mûrie et prise sans aucune contrainte humaine. Celui qui ne peut pas prendre cet engagement librement et sans contrainte doit simplement y renoncer. Nul ne se joindra à nous par égard pour une autre personne − un homme pour une femme ou une femme pour un homme, un ami pour un ami, ou un enfant pour ses parents. Sa décision serait alors bâtie sur du sable et ne saurait durer. Au lieu de cela, chacun doit bâtir sur le roc du Christ, ne cherchant qu’à plaire à Dieu. Il est donc hors de question de devenir membre par la naissance. Quand les jeunes qui ont grandi au sein de nos communautés deviennent majeurs, ils doivent prendre le temps de discerner la volonté de Dieu pour eux, afin de décider s’ils veulent rester avec nous ou vivre ailleurs d’autres expériences. Nul ne se joindra à nous pour rechercher une sécurité personnelle. Les houttériens du XVIe siècle mettaient en Lc 9,23–27 ; Mc 10,21 Jn 12,24–26 Ac 2,37–41 Mc 16,15–16 Mt 28,18–20 1P 5,2 ; Ex 35,4−36,7 1Co 2,4–5 ; 2Co 9,6–7 Dt 23,21–23 Ga 5,1 Mt 10,34–39 Mt 7,24–27 Jn 1,12–13 ; 3,5–8 Lc 9,57–58 ; 2Co 6,4–10