L E S F O N D E M E N T S 44 profondément humble, honorer et respecter l’ensemble des membres. Sous aucun prétexte, il ne fera pression sur ceux qui l’entourent. On ne lui a pas attribué cette tâche pour diriger ou dominer, mais pour servir. Quand Jésus a confié son Église à Pierre, il ne lui a pas conféré un droit quelconque sur les autres disciples. Au contraire, il a dit : « Les chefs des nations les tiennent sous leur pouvoir et les grands sous leur domination. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous. Au contraire, si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. » 50 Parce que le ministère pastoral est compris comme un service, nous donnons à ceux qui en ont la charge le nom de « serviteurs de la Parole ». Selon le Nouveau Testament, cette responsabilité ne peut être confiée qu’à un frère ayant une conduite personnelle et une vie de foi conformes à ce que réclame l’Écriture. Tout frère baptisé et ayant prononcé les vœux pour devenir membre peut être proposé par n’importe quel autre membre pour le service de la Parole. Il ne peut être désigné qu’avec l’accord de l’Église-communauté. S’il est marié, il s’acquittera de ce service avec son épouse. Il est essentiel qu’elle partage tout particulièrement avec lui le souci de l’accompagnement spirituel. Une nomina- tion pour le service de la Parole commence par un temps d’essai. Si, à la suite d’une période de probation et de Nb 12,3 2Co 1,24 ; 1Th 2,7–12 1P 5,3 ; 2Tm 2,24–26 Mt 20,25–28 1Tm 2,11–12 3,1–7 ; Tt 1,5–9 Ac 14,21−15,2 Ac 18,26 ; 1Co 9,5 2Co 12,15