L E S F O N D E M E N T S 46 En fin de compte, assumer le service de la Parole n’est rien d’autre qu’une manière plus forte, plus intensive, de porter les responsabilités qui incombent à chaque membre. L’inverse est également vrai : chaque membre est appelé à assumer la tâche d’un pasteur au sein de sa propre famille et là où il vit, en prenant soin des âmes et en annonçant l’Évangile. 52 De même qu’un bateau a besoin de quelqu’un pour tenir son gouvernail, l’Église-communauté a besoin d’une direc- tion claire. Dans ce but, l’ensemble des membres délègue à l’unanimité un frère pour qu’il soit le berger de toute l’Église-communauté, et pour qu’il soit à son service, avec son épouse, aussi longtemps que possible. On l’appelle l’Ancien. On lui confie la plus haute responsabilité pour le soin des âmes, la supervision spirituelle de toutes les communautés, l’organisation et l’autorité de l’Église, et l’annonce de l’Évangile. Comme les autres serviteurs de la Parole, l’Ancien suivra la direction donnée par le Saint-Esprit qui s’exprime à travers les membres. Il ne doit pas s’isoler ni mettre sa confiance dans ses propres capacités. Avec beaucoup d’humilité, grâce à une collaboration étroite avec l’ensemble des membres et avec ceux qu’ils ont désignés pour les diverses tâches, il sera possible de discerner une direction claire dans tous les domaines. 53 Pour aider l’Ancien dans sa tâche, les membres peuvent désigner certains serviteurs de la Parole comme évêques, qui veilleront sur les communautés d’une zone 1P 2,9 Ga 6,2 ; Ph 1,27–28 Ep 4,11–13 1Co 2,1–5 ; 2Co 3,4–6 Tt 1,5