L E S F O N D E M E N T S 54 du Christ. Ils sont des sceaux de l’autorité qu’il a donnée à l’Église en lui confiant les clés du Royaume. Nous ne pouvons nous en approcher qu’avec le plus grand respect. Le baptême 62 Le baptême est un commandement du Christ : « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les bapti- sant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. » Obéissant à cet ordre, l’Église-communauté propose le baptême à toute personne qui croit à l’Évangile de Jésus- Christ et dont la repentance, venue du fond de son cœur, porte du fruit par ses actes. Pour recevoir le baptême des croyants, tel qu’il fut institué par le Christ pour le pardon des péchés, il faut avoir atteint l’âge de raison. Celui qui en a reçu la mission de la part de l’Église- communauté peut, comme Jean-le-Baptiste, baptiser « avec de l’eau ». Il imposera ensuite ses mains au nouveau baptisé et priera pour que Jésus le revête de la « puissance d’en haut » − du Saint-Esprit. 63 La forme du baptême fut instituée par le Christ lui-même : laver avec de l’eau, au nom du Père, du Fils et du Saint- Esprit. L’immersion dans l’eau symbolise la mort, la renaissance, puis la résurrection avec le Christ pour une vie nouvelle dans la justice, rendues possibles par la victoire du Christ sur la croix. L’aspersion d’eau symbolise le fait d’être lavé de ses péchés ainsi que l’effusion de l’Esprit. Mt 16,19 ; 18,18–20 1Co 11,27–32 He 10,19–25 ; 12,28–29 Mt 28,19–20 Mc 16,15–16 ; Ac 2,38–41 Mt 3,7–8 ; Ac 26,19–20 Rm 1,16 Mt 3,1–11 Lc 24,49 ; Ac 10,44–48 Mt 28,19 Rm 6,1–14 ; Ga 2,20 Mt 3,11 ; Ac 19,1–7 ; 22,16