L es a c t es e c c l é si a s t i q ues 63 une femme sont conduits par Dieu à s’aimer l’un l’autre et à se promettre mutuellement fidélité pour la vie. Dans l’Église-communauté, les engagements du mariage se prennent publiquement, devant les membres rassemblés qui en sont témoins. Ensuite, le mariage est confirmé par l’Église par l’imposition des mains. 78 Création de Dieu, le mariage n’est pas une invention humaine. Il s’agit d’un sacrement qui précède et trans- cende l’autorité de l’État. Quand un homme et une femme deviennent une seule chair par le mariage, leur union a un lien profond avec Dieu. Il a créé l’homme et la femme l’un pour l’autre, chacun à son image et à sa ressemblance. Et pourtant, chacun reste incomplet sans l’autre. Il voulait que leur union − relation à nulle autre semblable − donne naissance à des enfants pour les élever. Dans un vrai mariage, le mari et la femme accepteront avec joie la conception et la naissance d’une vie nouvelle, même si, dans leur cas, cela paraît impensable, voire impossible. Le Christ honore tellement le mystère du mariage qu’il exige de nous de vivre dans la chasteté. Les relations sexuelles sont un don de Dieu. Mais quand elles nous éloignent de lui et de sa volonté, elles souillent l’âme. En dehors du mariage, elles constituent un péché. La Bible exige clairement l’abstinence avant le mariage et en dehors du mariage. Jésus nous met en garde : même un regard de convoitise constitue un adultère dans le cœur. 79 Le mariage est l’union pour la vie d’un homme et d’une femme, selon la volonté créatrice de Dieu. Dieu voulait Mt 19,6 1Co 11,11–12 ; Gn 1,26–27 Gn 2,18–24 Gn 1,28 ; 9,1 Mc 9,37 ; Ps 127,3–5 Mt 5,27–32 Ct 2,16 ; 1Co 7,3–7 He 13,4 ; 1Th 4,3–8 Pr 5,1–20 Mt 5,28 Mt 19,3–9