L a v ie en c o m m un a u t é 73 nous ne fait carrière. Nous acceptons de travailler partout où l’on a besoin de nous, sans tenir compte de nos préfé- rences, de notre formation initiale ou de notre expérience. Nous restons prêts, à tout moment, à échanger une tâche pour une autre. 91 Chaque Bruderhof désigne des personnes chargées de coordonner le travail communautaire en répartissant les tâches. Elles doivent veiller au bien-être de ceux qui travaillent et s’assurer que l’on prend soin de ceux qui ne peuvent pas travailler. 92 Les revenus issus des activités économiques de l’Église- communauté sont destinés à l’accomplissement de notre mission : annoncer l’Évangile, développer et soutenir la vie communautaire, poursuivre l’œuvre éducative, offrir l’hos- pitalité aux visiteurs et venir en aide aux nécessiteux. Inévitablement, ces activités nous mêlent à un système économique dont les valeurs peuvent différer de celles qui guident notre vie au sein de l’Église-communauté. Raison de plus pour que chaque entreprise de l’Église-commu- nauté reflète notre mission et notre témoignage sans l’entraver, quand bien même ce serait au détriment de son rendement ou de sa rentabilité : La solidarité : La Règle d’or du Christ − faire aux autres ce que nous ferions pour nous-mêmes − implique une solidarité avec tous, un respect de leur dignité en tant que frères en humanité créés à l’image de Dieu. Traiter les autres comme des moyens en vue d’un objectif écono- mique est un péché. Lc 16,1–13 Mt 7,12 Es 10,1–4 Jc 5,1–6