L a v ie en c o m m un a u t é 77 un environnement de sécurité et de paix. Il est important pour nous de faire un bon usage des moments passés à la maison avec nos enfants, notamment des repas de chaque jour autour de la table familiale, sans être dérangés par le travail ni être interrompus. 98 Hommes et femmes célibataires font partie intégrante de notre vie communautaire. Les célibataires dont les familles vivent ailleurs sont accueillis dans l’une des familles de leur communauté pour des repas, des week-ends et des jours de fête comme Noël. Nous tenons en haute estime la situation de ces membres qui restent célibataires, par choix ou en raison de circons- tances particulières. Ils possèdent une belle vocation au service de l’amour. Ils peuvent en effet se consacrer tout spécialement aux autres, de manière désintéressée. Par leur vie de chasteté, ils rendent un témoignage visible à l’appel de Jésus à la pureté et au don total du cœur. Ils attestent la plénitude que l’on trouve en quittant tout pour lui. 99 Jésus aimait sa mère et sa famille. Il a pourtant déclaré avec autorité que l’obéissance à l’Évangile doit passer avant les liens familiaux : « Comme il parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. Quelqu’un lui dit : ‘Voici que ta mère et tes frères se tiennent dehors : ils cherchent à te parler.’ À celui qui venait de lui parler, Jésus répondit : ‘Qui est ma mère et qui sont mes frères ?’ Montrant de la main ses disciples, il dit : ‘Voici ma mère et mes frères ; quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, c’est lui mon frère, ma sœur, ma mère.’ » 1Co 7,25–40 1Tm 5,9–10 Mt 19,10–11 Mc 10,28–30 Jn 19,25–27 Lc 14,26 ; Mt 10,35–37 Mt 12,46–50