Ce qui fonde notre foi

Notre vie communautaire se fonde sur Jésus, le Christ et le Fils de Dieu. Nous reconnaissons l'autorité de la Bible sur tous les aspects de notre foi et de notre vie. Nous confessons la foi exprimée dans le Symbole des Apôtres et le Symbole de Nicée. Nous trouvons particulièrement notre inspiration dans des textes du Nouveau Testament qui revêtent pour nous une grande importance : Actes 2 et 4 et le Sermon sur la Montagne. Ils nous conduisent à embrasser la vie communautaire et à nous mettre au service des autres tout au long de notre vie. Nous désirons rester toujours fidèles à cette vocation.

Fondé en 1920 en Allemagne, le Bruderhof (« foyer des frères » en allemand) a ses racines dans la tradition anabaptiste, issue de la mouvance radicale de la Réforme en Europe. Nous pratiquons le baptême d'adultes. Nous sommes pacifistes et objecteurs de conscience. Nous aimons notre pays et nos compatriotes, mais notre foi transcende les appartenances politiques ou nationales.

A group of people walk down a country road

Les mennonites et les amish représentent d'autres mouvements religieux issus de la tradition anabaptiste. Mais nous sommes plus proches des houttériens du 16e siècle qui nous ont davantage inspirés. Ils pratiquaient la Communauté des biens et cherchaient à vivre dans l'amour fraternel.

Le Bruderhof ne veut pas d'une religion qui n'attendrait l'avenir de l'humanité que dans un au-delà de cette vie terrestre, qui n'apporterait qu'une satisfaction spirituelle aux gens. L'humanité a besoin d'aide ici et maintenant. En suivant les commandements de Jésus qui nous demandent d'agir concrètement, nous estimons que nous faisons ce qui est en notre pouvoir pour hâter la venue du Royaume de Dieu sur cette terre.

Quelques passages bibliques qui nous guident

Ils étaient assidus à l’enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. La crainte gagnait tout le monde : beaucoup de prodiges et de signes s’accomplissaient par les apôtres. Tous ceux qui étaient devenus croyants étaient unis et mettaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, pour en partager le prix entre tous, selon les besoins de chacun.  (Actes 2:42-45)

La multitude de ceux qui étaient devenus croyants n’avait qu’un cœur et qu’une âme, et nul ne considérait comme sa propriété l’un quelconque de ses biens ; au contraire, ils mettaient tout en commun. Une grande puissance marquait le témoignage rendu par les apôtres à la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était à l’œuvre chez eux tous. Nul parmi eux n’était indigent : en effet, ceux qui se trouvaient possesseurs de terrains ou de maisons les vendaient, apportaient le prix des biens qu’ils avaient cédés et le déposaient aux pieds des apôtres. Chacun en recevait une part selon ses besoins. (Actes 4:32-35)

Je ne prie pas seulement pour eux, je prie aussi pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi : que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu'ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. - Jean 17:20-21

À la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent de lui. Et, prenant la parole, il les enseignait :

« Heureux les pauvres de cœur :

le Royaume des cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés. Heureux les doux : ils auront la terre en partage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde. Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu. Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux. » (Matthieu 5,1-11)

“Ils se dévouaient eux-mêmes à l’enseignement et à la vie sacramentelle des apôtres, à la fraction du pain et aux prières. Et la crainte s’emparait de toute âme ; et bien des miracles et signes venaient des apôtres. Et tous ceux qui croyaient étaient ensemble et partageaient tout ; et ils vendaient leurs possessions et leurs biens et les distribuaient à tous, selon les besoins de chacun. ”

“Maintenant la compagnie de ceux qui croyaient était un seul cœur et une seule âme, et personne ne disait que chaque chose dont il avait possession était à lui, mais ils partageaient tout. Et avec une grande force les apôtres donnaient leur témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était sur eux tous. Il n’y avait pas de personne dans le besoin parmi eux, car beaucoup qui avaient des terrains ou des maisons les avaient vendus et les produits de la vente rapportés déposés aux pieds des apôtres ; et la distribution était faite pour quiconque en avait besoin.”

“Je ne prie pas seulement pour ceux-ci, mais aussi pour ceux qui croiront en Moi à travers leur parole ; qu’ils soient tous un, comme Vous, mon Père, êtes en moi et moi en Vous ; qu’ils soient un en Nous, que le monde puisse croire que Vous m’avez envoyé.”

“En voyant les foules, il est allé sur la montagne, et lorsqu’il s’est assis ses disciples vinrent à lui. Et il ouvrit la bouche et leur enseigna en disant : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux. « Heureux les affligés car ils seront réconfortés. « Heureux les débonnaires car ils hériteront la terre. « Heureux sont qui ont faim et soif de la justice, ils seront rassasiés. « Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde. « Heureux les pacifiques car ils seront appelés fils de Dieu. « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, le royaume des cieux est `a eux. ”